A propos du projet

 

 

Le secteur du bâtiment représente environ 40 % des besoins européens en énergie.

Au cours des cinq dernières années, les bailleurs sociaux ont joué un rôle exemplaire pour l’amélioration de l’efficacité énergétique dans le monde du logement.. Ces derniers ont grandement anticipé les législations nationales à venir et ont régulièrement expérimenté la construction de bâtiment à basse consommation et la rénovation énergétique de leurs patrimoines.

AFTER est destiné à promouvoir et prolonger cette ambition à la lumière des divers obstacles et défis déterminés en grande partie par la situation économique actuelle.

 

Le projet AFTER souhaite faciliter l’ensemble des bailleurs européens (participants ou non) à l’amélioration de l’efficacité énergétique dans leurs parcs en minimisant les coûts. Son but est de promouvoir et développer la connaissance européen actuelle dans le champ des stratégies d’économies d’énergie et d’encourager leur mise en place par les entreprises et les parties prenantes du monde du logement.

AFTER soutient l’importance de considérer l’efficacité énergétique comme un but majeur même après la phase de construction. Le projet promeut une séries de mesures adaptées à une variété de types d’investissements et de situations. L’attention est plus particulièrement orientée sur l’importance du management opérationnel et de la maintenance dans la performance énergétique des bâtiments..

Approche

AFTER associe l’analyse rétrospective, des propositions agissant sur le court terme ainsi que des stratégies d’investissements à plus long terme.

Le projet propose un processus de travail en plusieurs étapes reposant sur :

  • L’évaluation de la performance des solutions techniques expérimentées au cours des cinq dernières années (performance, prix, réception par les locataires, etc…).
  • La définition de nouveaux standards économiques, techniques et sociaux en se concentrant plus particulièrement sur la gestion et la maintenance des bâtiments ainsi que sur la prise de conscience et la responsabilisation des locataires.
  • Le testage et l’évaluation finale de ces nouvelles mesures d’économies d’énergie sur sites en se concentrant sur leur éventuelle future généralisation.

Des bailleurs sociaux de six pays (Allemagne, Danemak, Italie, République Tchèque et Slovénie) et leurs partenaires – incluant des organisations nationales de bailleurs, un comité scientifique et des associations représentatives des locataires – coopèreront ensemble pour promouvoir les plus efficaces et les plus adaptables de ces solutions.

La diversité des différents participants d’AFTER encourage à une meilleure collaboration entre la totalité des acteurs du logement socialautour de la volonté d’améliorer et de consolider leur démarche énergétique.